La patronne, c’est la pluie


La pluie est un problème logistique pour le précaire sans logis fixe. La raison en est simple, c’est quand il s’agit de faire sécher ses vêtements mouillés par…la pluie. Que l’on habite dans une tente ou dans une voiture c’est un souci car qui dit pluie dit humidité de l’air plus grande dans la tente ou la voiture. Sécher son linge devient vite une utopie. Et ça se complique évidemment en hiver. D’où l’importance de s’équiper de vêtements de pluie ou de randonnée quand on est sans domicile fixe.

De plus, si nous n’avons pas d’autres abris que notre tente ou notre voiture, la pluie nous oblige à attendre et donc à rester dans notre habitat exigu. C’est dans ces moments là que l’on se dit que la patronne c’est la pluie. Pour un passionné du sujet de L’EAU* comme moi, difficile de dire du mal de la pluie. Alors comme on ne peut rien faire d’autre que d’attendre, c’est l’occasion de lire, de regarder un film sur son smartphone ou d’appeler un ou une ami(e). On apprend ainsi à relativiser.

*Le mot en capitale indique le thème du prochain article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s