La précarité est un idéal terrain de jeu intellectuel


Il existe différentes façons d’accoucher un bébé, l’une d’elle dite alternative car naturelle est l’accouchement à la maison. Michel Odent, spécialiste du sujet explique dans son livre « Le bébé est un mammifère » les raisons légitimes qui poussent une femme à désirer accoucher à la maison et notamment par une recherche d’intimité en choisissant un espace exigu et sombre. Cette description m’a évidemment fait penser à mon expérience de cinq années à dormir dans ma voiture.

J’ai compris alors que j’avais inconsciemment accouché de moi-même. Ce qui corrobore avec le fait de dormir dans un sac de couchage en forme de sarcophage (particulièrement en hiver) qui représente de manière symbolique un utérus. Tous LES MATINS* je renaissais au monde, tous les matins je renaissais à moi-même. Quoi de mieux finalement quand on réfléchit comme moi à des thématiques universelles que sont l’eau, l’égo et l’amour. La précarité m’a donné ainsi le meilleur terrain de jeu intellectuel dont j’avais besoin.

*Le mot en capitale indique le thème du prochain article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s