On couche dans une voiture, on vit dans un van


Le titre de cet article ne peut pas être plus clair. Où veux-je en venir ? Grâce à mon expérience de cinq années à vivre avec comme seul domicile ma voiture, j’ai compris une chose fondamentale concernant les besoins au quotidien d’un être humain pour vivre quelque part. À savoir que pour prétendre « vivre » dans un lieu quelqu’il soit, c’est-à-dire pouvoir y rester tout une journée (de pluie) nous avons besoin de trois positions : assise, allongée et debout (même plié en deux).

Dans une voiture comme ma PEUGEOT 205*, la position debout ne m’était pas possible. Je ne pouvais donc pas marcher comme on le peut faire dans un van ou même un Espace Renault. Il m’était donc impossible de pouvoir y vivre. Dans ce cas, ma voiture me servait au mieux de lit amélioré et de casier pour stocker mes affaires. Quand on couche dans une voiture, on vit surtout dehors. Marcher est fondamental pour l’être humain où qu’il soit.

* Le mot en capitale indique le thème du prochain article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s