« Je ne suis pas d’accord ! » Puis silence…


La précarité est une expérience. Certains le vivent bien et d’autres non. Alors pourquoi vouloir débattre sur cette question ? Cela n’a pas de sens. Je conçois que l’on débatte d’une théorie mais pas d’une expérience. C’est absurde ! Dans « débattre », il y a « battre », cela sous-entend un combat et donc un vainqueur qui sera celui (ou celle) qui estimera avoir RAISON*. In fine, le but de toute cette comédie est de faire taire le contradicteur car le silence donne l’illusion d’avoir raison d’avoir peur.    

Et tous les moyens sont bons ! Ce que je préfère c’est le « je ne suis pas d’accord ! » Suivi d’un silence car pas d’argumentation. Seulement voilà, pour avoir raison, il faut tout de même argumenter. Alors on se sauve par une pirouette en prétextant que l’on est pas d’accord sans dire pourquoi. Et comme on ne le sait pas, on emmène l’autre sur le terrain émotionnel. Je ne cherche pas à avoir raison sur la précarité mais à montrer d’elle des vertus existentielles que j’ai vécues. C’est ainsi ! 

* Le mot en capitale indique le thème du prochain article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s